Qui suis-je

Biographie de Claude

 

Né à Brive-la-gaillarde (Corrèze) un dimanche 26 janvier 1941 à 12 heures de père et de mère inconnus (le restant encore à ce jour). La reconnaissance par sa mère ne s’effectuera que un mois après son arrivée, il sera toujours à la recherche de ses racines, à tel point qu’il se considère comme «terrien» sans aucune nationalité.

************ 

Passe toute sa jeunesse en Algérie à partir de 1944 (Bou-saâda, Gardhaîa sud algérien, Alger), retour en France en 1956, 1957 apprenti mécanicien de l’armée de l’air, toutes les études secondaires se font au sein de l’armée de l’air et termine à 17 ans « électronicien instruments de bord » accompagnés de plusieurs diplômes civils (CAP – BEI – Bac Technique). Séjour à Marrakech (1960-1961) ou il participe à l’évacuation de la base aérienne BA 106. Il n’accepte pas la manière de cette évacuation. Fin 1961 retour en France à Cognac puis Bordeaux. Avril 1962 naissance de sa fille, se marie avec sa mère Jacqueline en mars 1964. Octobre 1964 : quitte l’armée de l’air.

************ 

Il s’installe à Saint Tropez, lance un service, basé sur l’entretien des avions, L’entretien des « Bruleurs à Mazout » . Suite aux chocs pétroliers de 1968 et 1973, travaille avec l’agence des économies d’énergie, participe aux opérations « Perche » et « Perche GTI » il se forme en froid pendant 3 années pour travailler sur les « pompes à chaleurs », crée en 1984 un service de climatisation. Reconnu «technicien de haut niveau» il est amené à travailler en tant que metteur au point dans plusieurs endroits (Belgique, Sardaigne, Rhodes, les Antilles, Paris, Floride, etc..)

 ************

Ayant besoin de décompresser, car jamais de grandes vacances, il prend de temps en temps quelques jours où il visite et s’adonne à la photo. 1994, Il se passionne pour la voile, participe à des régates, devient comité de course national et jaugeur national. Postes qu’il abandonne fin 2006.

 ************

Février 2008, après 44 années de chef d’entreprise, il cède son entreprise.

 ************

Après quelques mois de flottement, il se consacre à du bénévolat et découvre toute la beauté de la Provence, toute la richesse de « mère nature » il pratique la photo numérique pour faire découvrir de merveilleux sites autour du golfe. Par contre il ne se reconnaît pas photographe professionnel mais photographe amateur car pour lui, il ne cherche pas à faire une photo, il mémorise par la photo ce que l’œil découvre – sans plus. Que le temps soit ensoleillé ou nuageux qu’importe. Il se refuse à retoucher une photo, estimant que ce travail n’est pas de son ressort en tant que photographe amateur. Il ne présente que des images vraies retraçant de belles choses et ……des moins belles.

 ************

Janvier 2010, il décide de faire profiter de ses découvertes et propose, non pas une photo, mais un diaporama à diffuser sur écran (télévision ou ordinateur). Ce procédé permet de ne plus avoir d’écran noir mais un tableau permanent en perpétuelle évolution. Il prépare, en autre, des expositions.

 

Un nouveau monde s’ouvre à lui.

 

************

******

**